Mise à jour du cadre réglementaire du reporting RSE pour les entreprises françaises

RéglementationLe décret d’application des articles 70 et 173- 4e de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte et de l’article 4 de la loi sur la lutte contre le gaspillage alimentaire vient d’être publié au journal officiel du 21 août (voir texte sur Légifrance).

Il vient modifier l’article 225-105-1 du code de commerce, issu de la loi Grenelle II, et qui demande un reporting RSE aux grandes entreprises.

Quels changements ?

Ce décret précise les informations environnementales, à fournir dans le cadre de ce rapport RSE, relatives à l’économie circulaire, à l’impact sur le changement climatique et à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Son application concerne toujours les entreprises cotées et celles de plus de 500 salariés ; sauf les SAS, distinction que l’on peut continuer de regretter…

Notre analyse

B&L évolution se réjouit d’y voir des avancées en matière de prise en compte des notions d’économie circulaire, et d’empreinte carbone des produits et services de l’entreprise (émissions directes et indirectes).

Le reporting RSE est un outil majeur de transparence sur la prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux par les entreprises. Il permet également de faire progresser les grands groupes non engagés sur cette voie. On note en outre la présence de quelques PME innovantes qui ont entrepris la démarche malgré le fait qu’elles n’y soient pas contraintes par la réglementation.

Nous regrettons en revanche que le travail préparatoire n’ait pas permis une revue plus approfondie de l’ensemble des indicateurs de reporting. Cela aurait par exemple permis :

  • d’améliorer et de clarifier l’item biodiversité, ce sujet restant en effet encore peu ou mal traité par les entreprises (voir l’étude B&L évolution « Evaluation des stratégies biodiversité du CAC40 ») ou encore,
  • de faire le lien avec les Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU, adoptés en septembre 2015.

Retrouvez l’ensemble des indicateurs de reporting RSE à jour sur cette page de legifrance.

Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité Biodiversité, Actualité Climat, Actualité Energie, Actualité RSE & Environnement
Un commentaire sur “Mise à jour du cadre réglementaire du reporting RSE pour les entreprises françaises
  1. Roger dit :

    Merci pour cet article informatif et complet, un premier pas vers la prise de conscience collective 🙂

2 Pings/Trackback pour "Mise à jour du cadre réglementaire du reporting RSE pour les entreprises françaises"
  1. […] et sociétal, soit plus d’une quarantaine d’indicateurs (voir la liste ici et la mise à jour de 2016 ici). Des organismes tiers indépendants (OTI) accrédités par le Cofrac doivent vérifier toutes les […]

  2. […] certains sont parfois oubliés (voir notre étude sur la biodiversité & RSE ; ou encore les émissions de GES) mais que les ODD ont rappelé avec force ! Pour plus d’informations, contactez-nous […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.