La contribution de la recherche pour atteindre les ODD

Pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), tous les acteurs privés et publics doivent être mobilisés, y compris les chercheurs. L’Institut de recherche pour le développement (IRD) encourage d’ailleurs les collaborations entre le secteur de la recherche et la société.

La mise en œuvre et le suivi des ODD, adoptés en septembre 2015 par les Nations Unies, repose sur une feuille de route qui s’appuie notamment sur la mobilisation de l’ensemble des acteurs de la société. Les élus, les directions générales et les directions du développement durable sont sollicités pour contribuer aux ODD et participer à l’implication sociétale. Pour relever ce défi, la recherche et l’innovation doivent être mieux mobilisées et leurs contributions sociétales renforcées. Il est important de réfléchir à des moyens d’actions concrètes pour la mise en œuvre des ODD. Il faut définir un cadre d’action et inciter tous les acteurs au respect des cibles nationales.

Les chercheurs sont attendus au tournant

Les attentes envers les chercheurs sont de plus en plus fortes. Il est donc important de mobiliser davantage la recherche au service de l’invention de solutions dans le domaine du développement, pour répondre aux défis économiques, sociaux et environnementaux. La relation sciences-société n’est pas évidente car la recherche et la société sont trop éloignées mais toutefois complémentaires. L’enjeu majeur est donc de réimaginer les relations sciences-sociétés en construire ensemble des solutions nouvelles, socialement ou techniquement innovantes.

ALLISS (Alliance Sciences Sociétés), collectif et plateforme de travail, reconnait l’importance cruciale des collaborations entre les acteurs de la recherche, de l’enseignement supérieur et les acteurs sociaux. Cette structure, dont B&L évolution est administrateur, réunit plus de 80 acteurs issus de l’enseignement supérieur et de la recherche, de la société civile, d’entreprises, de syndicats, d’autorités administratives et de collectivités locales. Un livre blanc, publié en mars 2017, propose une piste d’amélioration des politiques publiques.

Les chercheurs se doivent de collaborer avec des acteurs de terrain. C’est le cas de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) qui, depuis de nombreuses années, collabore avec des acteurs de terrain. En 2016, elle renforce l’impact sociétal dans sa politique de valorisation de la recherche, en mettant en place une expérimentation pour faciliter les rencontres entre scientifiques, entrepreneurs sociaux et représentants d’ONG via les Campus de l’innovation.

De plus en plus d’acteurs (instituts de recherche, associations et entreprises) mettent en œuvre des actions pour obtenir des solutions innovantes et responsables dans l’objectif d’atteindre l’Agenda 2030 de façon inclusive et durable. A ce sujet, B&L évolution travaille activement avec la CPU, la CGE, le CNOUS et la MGEN pour étudier comment les professionnels des universités et grandes écoles peuvent intégrer les ODD au coeur de leur activité. Ce travail sera présenté lors d’un séminaire international dédié au sujet qui se tiendra au printemps prochain.

Pour ne rien rater de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter.

Tagués avec : , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité RSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.