COP 23 : en route vers la neutralité carbone ?

Ce lundi s’est ouvert la 23ème COP à Bonn, en Allemagne, qui doit aboutir à des conclusions concrètes de la mise en oeuvre de l’Accord de Paris.

Près de 200 délégations internationales se retrouvent depuis ce lundi à Bonn, en Allemagne, pour discuter des enjeux climatiques pour la planète lors de la 23ème Conférence des Parties. Si l’administration Trump s’est retirée de l’Accord de Paris en juin dernier, des représentants américains sont bel et bien présents à cet événement dans l’objectif de protéger « les intérêts américains ».

Il est temps pour l’Europe de reprendre la main sur la question du changement climatique et de réaffirmer ses ambitions pour un monde décarboné. La proposition de régulation du partage de l’effort (ESR) ne va malheureusement pas entièrement dans ce sens. Ce texte, qui propose de réglementer 60% des émissions de gaz à effet de serre, constitue un risque pour les Etats de ne pas tenir leurs engagements. C’est un (petit) pas en direction de l’Accord de Paris certes mais des efforts restent encore à fournir : « la France est consciente que l’UE doit encore faire plus, parce les objectifs que nous avons collectivement adoptés à Paris ne sont pas suffisants pour nous permettre de maintenir le réchauffement de la planète en-dessous de 2°C », explique le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot. Il nous reste cinq ans pour limiter les effets à 2°C. Pour cela, l’ensemble des acteurs, aussi bien les gouvernements du monde entier que les territoires, les institutions publiques ou encore le secteur privé, sont appelés à se mobiliser sur un point majeur : celui d’en finir avec les énergies fossiles.

Soyons plus ambitieux pour atteindre la neutralité carbone !

Limiter l’émission de gaz à effet de serre et réduire l’empreinte carbone sont deux objectifs abordés par le ministère de la Transition écologique et solidaire lors de la présentation du Plan Climat en juillet dernier, qui ciblent directement les entreprises. Les petites entreprises qui souhaitent faire des économies de matières premières et d’énergies recevront une aide de l’Etat. De plus en plus d’acteurs économiques se mobilisent pour la transition énergétique en réduisant leur empreinte carbone et en investissant en contrepartie dans la plantation d’arbres par exemple tandis que d’autres se lancent dans la production de biens en lien avec l’économie circulaire.

B&L évolution, membre fondateur du mouvement Positive ! Companies, accompagne les entreprises désireuses d’atteindre la neutralité carbone, en les invitant à avoir un impact positif sur l’environnement et le climat. Nous aidons les entreprises à innover et imaginer des solutions qui permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre et développer les énergies renouvelables, en lien avec leurs parties prenantes.

Tagués avec : , , , , , ,
Publié dans Actualité Climat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.