HLPF : où en est-on dans la mise en oeuvre nationale des ODD ?

Du 10 au 19 juillet, un rassemblement a eu lieu à New York pour une mise au point des Etats membres de l’ONU sur la mise en œuvre de l’Agenda 2030 : le Forum politique de haut niveau sur le développement durable.

Le Forum politique de haut niveau sur le développement durable (HLPF) s’est déroulé du 10 au 19 juillet 2017 à New York, aux Etats-Unis. Organisée sous les auspices du Conseil économique et social, cette réunion avait pour thème « Éradiquer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation ». Les pays développés et en développement participants ont procédé à des examens du programme 2030 des Nations Unies. Pour rappel, le HPLF, c’est deux semaines durant lesquelles de multiples conférences sur le thème du développement durable sont organisées. Des réunions sont également prévues pour présenter des mesures à mettre en place par chaque pays pour assurer l’atteinte des ODD. Cette édition a réuni 44 pays pour présenter leurs examens concernant l’implication de tous les acteurs nationaux (associations, chercheurs, citoyens, entreprises, collectivités territoriales…). La France a identifié, pour son cas, trois axes pour son programme d’action 2017 : l’organisation de la contribution de l’État, l’information et la sensibilisation pour que tout un chacun s’approprie les ODD et la mobilisation de tou·te·s les acteur·rice·s.

Une grille de lecture pour tous

Cette année, l’enjeu principal était de discuter des moyens à mettre en œuvre pour suivre les objectifs de développement durable suivants :

  • ODD 1. Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde
  • ODD 2. Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable
  • ODD 3. Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
  • ODD 5. Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles
  • ODD 9. Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tou·te·s et encourager l’innovation.
  • ODD 14. Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable
  • ODD 17. Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser.

Les États membres sont invités à « mener des examens réguliers et exhaustifs des progrès aux niveaux national et infranational, qui sont dirigés par les pays et axés sur les pays » (paragraphe 79) et qui serviront de base aux examens réguliers du HLPF. Chaque participation des pays développés ou en développement se fait sur le volontariat dans le but d’accélérer la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Chaque pays présente au forum un rapport ciblé et expose les points clés relatifs à la mise en œuvre des ODD qu’il souhaite mettre en relief. Cette synthèse est une façon de faire ressortir ses bonnes pratiques à partager ainsi que les enseignements tirés de ses efforts mais aussi d’indiquer les domaines dans lesquels le pays aurait besoin d’appui en matière de financement, de technologie, de partenariats…

Proposition de directives communes d’application

La France a tenu à fournir un point d’étape à l’occasion du Forum Politique de Haut Niveau 2017, en prêtant une attention particulière aux 7 ODD précédemment cités. Le document d’étape (disponible en cliquant ICI ) a pour vocation d’apporter des éclairages sur la mise en œuvre des 7 ODD dans un processus d’amélioration continue et de rendre compte de l’état d’avancement. La délégation française était composée, aux côtés des représentants de l’État, de personnels des associations et ONG (CIRAD, 4D, Coordination Sud, Comité 21, France volontaire), des entreprises (Veolia, Vinci) et du monde de la recherche (IDDRI, IRD).

La France entend conduire l’élaboration de ses indicateurs de suivi, en mobilisant l’ensemble des ministères et en ouvrant davantage les espaces de débat avec la société civile. L’Insee, l’Institut national de la statistique et des études économiques, a publié, le 24 mars 2017, 110 indicateurs pour suivre la mise en œuvre des ODD à l’échelle nationale. En effet, un rapport de suivi et d’examen doit être établi par tous les Etats en s’appuyant sur des indicateurs de suivi nationaux. Ce projet a été présenté à l’Ecosoc (Conseil économique et social de l’ONU) pour une adoption officielle, et le sera en septembre 2017 à l’assemblée générale de l’ONU.

Les élus, les directions générales et les directions du développement durable sont sollicités pour contribuer aux ODD et participer à l’implication sociétale. B&L évolution les accompagne sur l’identification des enjeux économiques, sociaux et environnementaux en lien avec les parties prenantes. Elle a lancé une enquête nationale auprès de toutes les entreprises de tous secteurs et de toute taille, avec le soutien du ministère de la Transition écologique et solidaire (Commissariat général au Développement durable) et du Global Compact France, afin qu’elles démontrent leur engagement pour la société. Les premiers résultats de ce questionnaire ont permis de mettre en avant, au niveau international, les entreprises françaises dans la prise en compte des ODD.

Pour suivre toute notre actualité, inscrivez-vous à notre newsletter.

Tagués avec : , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité RSE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.