La biodiversité, volet délaissé de la transition écologique ?

L’annonce de la démission de Nicolas Hulot a été un véritable électrochoc. De nombreuses voix regrettent ce départ, inquiets du manque de militantisme du nouveau ministre et de la perte d’intérêt pour la biodiversité. Question soulevée dans de nombreux dossiers gouvernementaux, la diversité biologique a même fait l’objet d’un plan national mené par l’ancien ministre d’Etat. En attendant que ce chapitre soit repris par François de Rugy, B&L évolution vous rappelle l’importance de la biodiversité pour les entreprises et les territoires.

La biodiversité est au centre de nombreuses problématiques liées à l’entreprise. Mener des actions en faveur de la biodiversité permet d’avoir une vision plus durable de ses activités, de renforcer ses liens avec son environnement et s’inscrit dans la lutte contre le changement climatique. Il est important d’insister sur l’identification des risques et dépendances de vos activités à la biodiversité et aux services écosystémiques. Nous encourageons les entreprises à aiguiller leur modèle économique vers une meilleure sobriété environnementale et à définir une stratégie biodiversité (par exemple en intégrant la biodiversité à votre matrice de matérialité, axes stratégiques et chaîne de valeur ou en améliorant votre communication et reporting RSE sur les critères biodiversité).

Les entreprises, visées par cette manifestation à minimiser l’impact de leurs activités sur la biosphère, sont questionnées sur leur capacité à produire ou consommer différemment, et à préciser les mesures d’accompagnement attendues. Nos modèles de production et de consommation, basés sur une exploitation de ressources naturelles dont le renouvellement n’est pas assuré et qui détruit parfois de façon irréversible des écosystèmes, ont une forte empreinte écologique sur la nature. Nous sommes d’avis que les entreprises doivent faire Lire la suite ›

Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité Biodiversité

Transition écologique : mission possible pour François de Rugy ?

La démission de Nicolas Hulot, ministre d’Etat de la Transition écologique et solidaire, avait fait beaucoup de bruit et déçu de nombreux espoirs. A peine nommé, son remplaçant François de Rugy ne manque pas de dossiers chauds sur son bureau…

Les dossiers chauds de la rentrée

A l’échelon national, le calendrier de la rentrée était déjà bien chargé. En point d’orgue, la loi PACTE dont un chapitre a l’ambition de faire des « entreprises plus justes ». Les dimensions RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de ce chapitre peuvent être fortes : modification du code civil sur la définition de l’entreprise, place des salariés dans la gouvernance des entreprises… La Plateforme RSE avait d’ailleurs fait un certain nombre de propositions pour renforcer la place de la RSE dans la loi PACTE.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire vient d’installer, avec le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, un Comité de haut niveau pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) en France. Il doit co-construire une feuille de route d’ici la fin de l’année. Le portage politique sera déterminant dans la mise en œuvre de Lire la suite ›

Tagués avec : , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité Biodiversité, Actualité Climat

Loi Pacte : quelle place de l’entreprise dans la société ?

Présenté il y a peu en conseil des ministres, le projet de loi Pacte sera examiné par le Parlement en septembre. Entre la redéfinition du rôle de l’entreprise face aux enjeux environnementaux et sociaux et la détermination de la catégorie d’appartenance d’une entreprise, la responsabilité sociétale des entreprises est au cœur des sujets de cette rentrée 2018.

Le projet Pacte a pour ambitions de permettre aux entreprises d’innover, d’exporter et créer des emplois et surtout de repenser la place des entreprises dans la société et de mieux associer les salariés à leurs résultats. Au total, 70 articles issus des contributions enregistrées lors d’une consultation publique en ligne et de mesures décidées par divers acteurs, sont présentés dans le projet de loi.

Quelles mesures retenir pour le développement de la RSE en France ? La Plateforme RSE a apporté son avis sur les entreprises à mission, la révision des 2 articles du code civil, les enjeux de gouvernance et le dialogue avec les parties prenantes. Elle a présenté le 22 août dernier ses recommandations à la député Coralie Dubost, incitant les entreprises à développer des démarches RSE, notamment à travers des initiatives sectorielles et une promotion de l’action des entreprises françaises en matière de RSE aux niveaux européen et international. L’occasion pour B&L évolution de revenir sur ces points du plan en faveur du développement durable et de la croissance des entreprises. Lire la suite ›

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité RSE

Monsanto, Lactalis… L’éthique en entreprise, pierre angulaire de la RSE ?

ethiqueVendredi 10 août, le jugement est tombé : le groupe américain Monsanto a été condamné par la justice californienne et devra verser 290 millions de dollars au jardinier Dewayne Johnson. Ce dernier a dû, dans le cadre de son travail, utiliser le Roundup, l’herbicide qui est le plus vendu dans le monde et qui est composé entre autres de glyphosate, substance qu’il dit responsable de son cancer, comme des milliers d’autres plaignants. Tout au long du procès, une seule et même question : les dirigeants de Monsanto savaient-ils que leur produit était cancérigène ? Les documents étudiés par les juges révèlent que certains cadres et dirigeants n’ignoraient pas les impacts dangereux que pouvaient avoir le produit sur la santé ou mettaient en place des stratégies d’influence pour déstabiliser les agences ou études qui le révélaient. Derrière ces révélations un sujet majeur : la conscience professionnelle et l’éthique des entreprises.

L’éthique n’est-elle qu’un enjeu d’image ?

Depuis plusieurs années maintenant, les entreprises Lire la suite ›

Tagués avec : , ,
Publié dans Actualité RSE

Jour du dépassement : toujours plus tôt dans l’année

Cette année, le Jour du dépassement mondial tombe le 1er août 2018. Cette date, calculée par l’ONG Global Footprint Network, correspond au moment où la population mondiale a consommé la totalité des ressources naturelles que la Terre peut produire en un an. 

La population mondiale aura consommé le 1er août autant de ressources naturelles (eau, terre, forêts) depuis le début de l’année que la Terre peut renouveler en un an. Cette date est communiquée à la suite de la publication d’une étude menée chaque année par l’ONG Global Footprint Network qui tient compte de plusieurs empreintes écologiques liées aux activités humaines. S’ajoutent à cela les zones biologiquement productives remplacées par des infrastructures, ainsi que la quantité d’émissions de dioxyde de carbone, supérieure à la capacité d’absorption des océans et des arbres. À partir de cette date, l’humanité vivra donc « à crédit ». Il faudrait à la population terrestre l’équivalent de 1,9 Terre pour subvenir à ses besoins.

Le calcul du « earth overshoot day » se décline pour 200 pays et territoires à travers le monde. Le jour du dépassement français était le 5 mai 2018, soit trois mois avant la date planétaire et deux jours de gagnés par rapport à 2017. Le Global Footprint Network s’est associé à WWF France pour publier Lire la suite ›

Tagués avec : , , , , , , , ,
Publié dans Actualité Biodiversité, Actualité Climat