Territoires, évaluez vos potentiels d’énergies renouvelables !

L’objectif de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) est d’atteindre 32% d’énergies renouvelables dans la consommation d’énergie, d’ici 2030. Comment relever le défi de la transition énergétique lorsqu’on est un territoire ? B&L évolution vous dévoile sa méthodologie pour l’étude des potentiels de votre territoire en matière de production d’énergie renouvelable.

Pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) et aux énergies importées, de plus en plus de territoires s’engagent dans une transition énergétique. Les territoires labellisés TEPOS (Territoires à Energie Positive) visent de produire 100% de l’énergie consommée via des ressources renouvelables locales, un objectif qui passe par une forte réduction de leur consommation d’énergie. Pour réussir cette transition, outre la sobriété et l’efficacité énergétiques, construire un plan de développement d’énergie renouvelable s’avère nécessaire.

En effet, les enjeux énergétiques et climatiques rendent nécessaires la baisse de consommation d’énergie. Les énergies fossiles représentent 80% de l’énergie mondiale consommée et les réserves s’épuisent ou deviennent trop coûteuses (il faut de plus en plus d’énergie pour aller chercher… de l’énergie). La combustion d’énergies fossiles est responsable de 90% des émissions de CO2, le premier gaz à effet de serre responsable du dérèglement climatique en cours.

Ainsi, cette baisse de consommation d’énergie permet d’envisager une plus forte part d’énergie produite localement, à partir de ressources renouvelables : le soleil, le vent, la géothermie, l’eau, la biomasse… Dans ce cadre, une étude des potentiels de production d’énergie renouvelable s’avère indispensable pour permettre une connaissance objective du potentiel de production de chacune des filières techniques. Mise à disposition des élus, techniciens, entreprises, agriculteurs ou simples citoyens, cette connaissance permet la réappropriation de la thématique de l’énergie par les acteurs des territoires. Lancer une démarche d’étude des potentiels d’énergie renouvelables préfigure un projet politique autour de la transition énergétique.

Quelle méthodologie pour une étude des potentiels d’énergies renouvelables ?

B&L évolution construit sa méthodologie d’une telle étude autour des rencontres et d’échanges avec les acteurs locaux : institutionnels, installateurs, gestionnaires de réseaux, aménageurs, industriels, artisans, associations, citoyens… Ainsi l’étude des potentiels d’énergies renouvelables pourra se faire en tenant compte des freins et des leviers locaux. Nous adoptons une approche par filière d’énergie, permettant de fixer des axes stratégiques autour de filière en cours de développement, mais aussi de nouvelles filières à construire, renforçant l’attractivité du territoire.

Une étude de potentiels d’énergie renouvelable, pour passer de la connaissance à la définition des objectifs et ambitions clairs à atteindre à long terme, s’inclue dans une démarche de planification énergétique territoriale. Elle vise à prendre les décisions anticipées et éclairées pour se donner les moyens d’atteindre les objectifs de long terme fixés collectivement.

Pour aider la collectivité à se fixer des objectifs ambitieux et réalistes, l’étude de potentiels d’énergies renouvelables est un outil d’aide à la décision. Sur la base de plusieurs scénarios énergétiques que nous réalisons (en tenant compte des leviers d’actions du territoire), les élus s’accordent autour d’une stratégie de réduction de la consommation d’énergie et de développement des énergies renouvelables. L’étude de potentiels permet d’aiguiller le territoire sur ses capacités à viser l’autonomie énergétique.

Une stratégie bénéfique pour tous

Au-delà des seuls enjeux climatiques et énergétiques qu’elle permet d’affronter, cette stratégie représente un potentiel d’activité économique directe ou induite pour les entreprises locales, ainsi qu’une source d’emploi et de revenus pour les habitants. L’échelle locale constitue le niveau idéal pour conduire cette approche conjointe offre-demande, où les énergies renouvelables, par définition locale, doivent constituer la grande partie, voire la totalité, de l’approvisionnement énergétique.

Une concertation transparente permet la mobilisation des acteurs du territoire sur le long terme, un plan d’actions co-construit et une mise en œuvre des actions partagée. Outre dans le cadre d’une étude de planification énergétique (EPE), une étude des potentiels d’énergies renouvelables peut s’inscrire par exemple, dans une démarche TEPOS (territoire à énergie positive), PCAET (plan climat air énergie territorial) ou COT (contrat d’objectif territorial).

B&L évolution réalise pour vous l’étude des potentiels de production d’énergies renouvelables, de développement des filières ou de réduction des consommation d’énergie. Pour les territoires qui chercheraient à lancer une démarche énergie-climat, nous vous proposons plusieurs pistes d’actions publiées dans notre guide « Les territoires ruraux ont aussi leur rôle à jouer dans la transition énergétique : les clés d’une démarche réussie « .

Pour suivre toute notre actualité, inscrivez-vous à notre newsletter.

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans Actualité Energie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.