Assurant la sécurité alimentaire de notre pays et la cohésion de nos territoires, le secteur de l’agriculture est tout de même responsable de 19 % de nos émissions de gaz à effet de serre et dispose de nombreux leviers de mieux en mieux identifiés par les acteurs. Cependant, les émissions dans le secteur de l’agriculture ont baissé de 0,3% par an entre 2010 et 2019. Ce résultat n’est alors pas en phase avec l’objectif de la Stratégie Nationale Bas-Carbone qui prévoit une baisse de 0,8 % par an, au moins jusqu’en 2028. Au-delà des questions climatiques, l’agriculture au cœur des enjeux écologiques (biodiversité, cycle de l’eau, érosion des sols…).

Cette boite à outils permet à une collectivité d’intégrer les enjeux climat, air et énergie dans les actions menées auprès du secteur de l’agriculture.

Celle-ci est évidemment à adapter à chaque territoire et à son contexte mais ouvre des pistes d’actions pour les territoires et collectivités qui souhaiteraient construire une politique agricole locale à la hauteur des enjeux du XXIe siècle.

  • Action 1 : Transcrire les engagements climat-air-énergie dans la politique de développent agricole du territoire
  • Action 2 : Connaître et s’approprier la vulnérabilité du territoire au changement climatique
  • Action 3 : Construire et accompagner la souveraineté alimentaire de son territoire
  • Action 4 : Animer la transition écologique de la filière agricole de son territoire
  • Action 5 : Favoriser la séquestration carbone par un changement de pratiques agricoles
  • Action 6 : Améliorer la performance environnementale de la production agricole
  • Action 7 : Développer les énergies renouvelables avec les acteurs agricoles

Quelle que soit la typologie du territoire, les pratiques agricoles du territoire sont des leviers d’action indispensables pour mettre en œuvre la réduction des impacts sur le climat du territoire, et son adaptation aux dérèglements climatiques présents et futurs. Ces nouveaux enjeux demandent à toutes les filières d’intégrer de nouvelles problématiques.

Ainsi, la collectivité doit impérativement partager le diagnostic avec toutes les parties prenantes de la filière, et co-construire des nouvelles orientations : la mobilisation doit être générale, et tout le monde est appelé à changer. Cette activité complexe, à l’interface de nombreux domaines, oblige à penser de façon globale et intégrée, notamment en termes de politiques et mesures :

  • Protéger la biodiversité et les milieux en évaluant les impacts de l’agriculture sur l’ensemble des enjeux environnementaux,
  • Favoriser la résilience de l’agriculture face aux aléas climatiques en intégrant aux réflexions l’ensemble des multifonctionnalités de l’agriculture (dimensions productives, sociales et environnementales),
  • Diminuer les émissions de gaz à effet de serre des systèmes alimentaires dans leur ensemble.
  • Favoriser un stockage massif du carbone dans les sols cultivés, les prairies et les espaces naturels.
  • Répondre aux enjeux de l’emploi via des pratiques plus intenses en emplois plutôt qu’en intrant ou en dégradation des écosystèmes.

Téléchargez “Territoires et agriculture : 7 actions pour accompagner le secteur agricole dans la transition écologique” en inscrivant vos nom, prénom et email

    Vos prénom et nom

    Votre adresse email